Atout Buc

Nous apprenons au détour d’un article dans les Nouvelles de Versailles et confirmé dans le Buc Actualité (hors série d’octobre 2011) qu’un Etablissement  d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes serait envisagé en lieu et place du Royal Tennis Club.
Soit et pourquoi pas,  mais qu’advient-t-il de cette idée d’un bâtiment  comportant des salles à vocation sociale et culturelle et des équipements à vocation purement sportive, présenté lors d’une réunion publique de novembre 2009 et dont je vous livre l’extrait, in extenso, du compte-rendu fait par la municipalité et encore disponible sur le site officiel de la commune :

« Déclaration d’Utilité Publique en cours de lancement en vue d’acquérir et de démolir le Royal Tennis Club, pour réaliser ultérieurement un équipement public à vocation sociale, culturelle et sportive

L’objectif de la Municipalité est de s’approprier cette friche sportive compte tenu des risques que ce bâtiment délabré comporte pour la sécurité et la salubrité publique, sans parler de la gêne visuelle et des coûts induits pour la collectivité publique (intervention régulière des forces de police et d’incendie et de secours, intervention fréquente des services communaux pour colmater les trous dans les murs…) Le bâtiment sera ensuite démoli.

Compte tenu du manque crucial de salles :

- pour les associations (culturelles, sportives),

- pour les familles bucoises.

- pour le public scolaire qui va croître dans les prochaines années et qui aujourd’hui déjà, demande des salles de sport complémentaires,

- de l’accroissement à venir de la population,

 

La Municipalité propose de reconstruire un bâtiment en lieu et place du RTC, en 2 tranches, une 1ère tranche comportant des salles à vocation sociale et culturelle et une 2ème tranche avec des équipements à vocation purement sportive.

Une enquête publique et parcellaire va prochainement démarrer.

Le site du RTC est très adapté pour cet équipement compte tenu :

- de la taille de la parcelle qui permet d’y créer des parkings en nombre suffisant.

- de sa proximité avec le parc des sports, et avec les établissements scolaires que sont le MLK et le LFA.

- de son classement dans le zonage du PLU en zone 1 Na qui est réservée à l’implantation d’équipements sportifs et de loisirs.

- du fait que ce terrain est déjà viabilisé ce qui réduit les coûts d’aménagement de l’équipement projeté.

- de sa desserte aisée : intégration dans la zone urbaine, desserte de l’avenue Morane Saulnier en transports en commun, création prochaine d’une piste cyclable. »

Voici comment, pour obtenir gain de cause lors d’un Conseil Municipal et en réunion publique, on présente un projet réfléchi et défini pour finalement en « glisser »  un autre… tout aussi utile, j’en conviens, mais de quelle manière ?  Et que devient le projet initial ?

Dans ces conditions, comment avoir confiance en ce qui est dit, ce qui est écrit, voté et présenté aux bucois ?

Je vous laisse juge… une fois de plus, une fois de trop

Imprimer Courriel