Atout Buc

Vous n'êtes pas sans savoir que le résultat du recours auprès du Conseil d'Etat ne nous est pas favorable et que notre bonne rue Louis Blériot restera classée en route à grande circulation. En réaction, le maire s'est senti dans l'obligation de réunir son Conseil Municipal pour une suite éventuelle à donner à cette désastreuse conclusion, et qui ne sera pas sans conséquence pour les bucois, riverains... ou pas !

Chaque groupe a pu s'exprimer sur le sujet et le nôtre, particulièrement, a démontré, force était de le constater, que la méthode qui consistait à travailler seul sur un sujet aussi crucial que celui-ci n'était pas la bonne, espérer l'appui d'un député devenu Ministre ne l'était pas davantage....

Car, qui mieux que ce Ministre avait l'oreille du 1er Ministre, seul décideur en la circonstance?

Enfin quand je lis dans la presse ( le Parisien) je cite : Une bonne nouvelle, cependant, Jean-Marc Le Rudulier (UMP), candidat malheureux aux cantonales de mars dernier, s'est désormais rangé totalement du côté des habitants ... et se dit prêt « à entreprendre toutes les actions nécessaires pour faire valoir le droit de ses administrés ». Pardonnez-moi, mais pourquoi seulement maintenant ? Pourquoi avoir attendu que la plus haute juridiction de notre pays tranche en notre défaveur pour voir notre édile se mettre subitement « du côté de ses habitants ».

Nous pensions, dans notre grande naïveté, que c'était-là, le parti pris au premier jour de son mandat ?

Alors maintenant, que nous propose-t-il comme actions : Radars, feux tricolores, suppression de certains poids lourds de fort tonnage, interdiction de circulation des poids lourds la nuit etc... Soit , mais qui décide de ces aménagements routiers ? Le Préfet.... et qui nous les a refusé jusqu'à présent?... et oui, le Préfet encore et toujours.

Pourquoi changerait-t-il d'avis quand le Conseil d'Etat écrit, je cite : « Les routes à grandes circulation sont les routes qui permettent d'assurer la continuité des itineraires principaux et notamment le délestage du trafic, des transports exceptionnels, des convois militaires et la desserte économique du territoire... ».

Monsieur le Maire, Chers collègues, ce n'est pas ainsi que vous obtiendrez l'unanimité sur des actions qui ne sont en fait que des demandes déjà émises. Il faut un véritable plan d'action en amont : Média, lettres de soutien de personnalités politiques et autres, engagement de notre propre population.... Et enfin l'unanimité de tous les groupes de notre Conseil.

Là, nous dirons OUI et nous travaillerons ensemble et nous nous battrons encore une fois à vos côtés car, voyez-vous, avant d'être des conseillers municipaux d'opposition, je suis et nous sommes tous BUCOIS.

Alors, écoutez nos propositions !

Imprimer