Agir pour Buc

Parce qu’ils sont des acteurs et des animateurs du quotidien des Bucois, parce qu’ils font que l’on s’arrête dans notre ville au lieu de simplement la traverser, parce qu’ils apportent des ressources économiques à la commune, parce qu’ils permettent de tisser un lien social pour ceux d’entre nous qui sont les plus isolés, parce qu’ils apportent une réponse privilégiée aux besoins des Bucois, les petits commerces de Buc doivent être préservés et doivent être encouragés.

Dès le début du mandat, notre groupe Agir pour Buc a souhaité, sous l’impulsion du Maire, mettre en place un périmètre de sauvegarde du commerce et de l’artisanat et a instauré un droit de préemption sur les fonds de commerce, les fonds artisanaux et les baux commerciaux.
Au-delà de l’effet d’annonce ou de n-ième délibération municipale, ceci avait pour objectif de maintenir la diversité des activités commerciales et artisanales sur notre territoire et de faciliter la venue et l’installation de nouveaux commerçants et artisans.

Force est de constater que notre politique a porté ses fruits. Comme vous avez pu le voir en vous déplaçant dans la ville et comme vous avez pu le lire dans les différents numéros de Buc Actualité, de nombreuses nouvelles enseignes ont vu le jour et nous sommes très heureux que la municipalité ait pu faciliter leur implantation (pharmacie et salon de thé sur la Place du Marché, restaurant et boulangerie dans la ZAC du Cerf-Volant, restaurant dans le Parc d’activités, etc.).

Nous avons monté en partenariat avec les commerçants de Buc, un dossier au titre du Fonds d’Intervention et de Sauvegarde en faveur de l’Artisanat et du Commerce (FISAC) dans le but de soutenir les projets portés par la commune et ceux portés par les commerçants qui souhaitent réaliser des travaux d’amélioration de leur surface de vente.
Nous avons par ailleurs engagé des actions importantes pour l’attractivité des zones commerçantes : réaménagement de la Place du Marché, installation d’un ascenseur sur cette place la reliant au parking couvert situé en sous-sol, amélioration de l’éclairage sous ses arcades, etc. En concertation avec les commerçants, nous avons fait du dossier du stationnement un élément prioritaire pour faciliter l’accès aux commerces et des améliorations seront sans aucun doute constatées dans les prochaines semaines.

Enfin, nous oeuvrons au quotidien pour la promotion des activités des enseignes bucoises (soutien aux opérations de marketing, présentation des différents commerces et services dans les supports de communication de la ville, etc.). A ce titre, nous nous félicitons de la place importante occupée par les annonceurs bucois dans le nouveau guide de ville que vous avez reçu ces derniers jours dans vos boîtes aux lettres et nous les remercions vivement pour leur confiance et leur contribution au financement de cette parution à laquelle vous êtes attachés.

Pour toutes ces raisons et en ces temps où les politiques nationaux scandent “l’acheter français”, nous ne vous encouragerons jamais assez à « acheter bucois » !

Imprimer Courriel