Agir pour Buc

Ces trois mots suffisent à qualifier le sentiment de la majorité municipale et des sympathisants d’Agir pour Buc. Aussi, nous ne reviendrons pas :

• sur les conséquences désastreuses pour l’ensemble des riverains et des usagers (motorisés, cyclistes et piétons) de la traversée quotidienne de notre agglomération de 16 000 véhicules dont 600 de plus de 3,5 tonnes : insécurité, accidentologie élevée, pollutions de toutes sortes (air, bruit, vibrations), etc. ;

• sur notre stupeur et notre consternation suite à la décision du Conseil d’État de maintenir la RD 938 comme Route à Grande Circulation, contre l’avis même du rapporteur public mandaté par ses soins ;

• sur l’injustice de traitement faite à l’égard des Bucois par le maintien de cette classification, tandis que la RD 446 traversant la commune de Jouy-en-Josas et possédant des caractéristiques techniques, moins rigoureuses que la rue Louis Blériot (largeur de moins de 6 m, sinuosité et traversée de l’agglomération, absence de possibilité d’élargissement, deux virages à angle
droit, accès difficile à l’A86, etc.) a fait l’objet d’un déclassement ;

• sur l’attitude des groupes municipaux d’opposition qui, en lieu et place d’une tribune commune telle qu’elle leur a été proposée, ont préféré jouer cavalier seul, sans doute le moyen pour eux une fois de plus de préparer dès à présent la prochaine élection municipale ;

• sur le fait que les projets de maillage par la réalisation du barreau sud-ouest de liaison entre la RD 938 et la RD 91, s’il permettra de réduire le flux des poids lourds, ne le supprimera pas intégralement.

Compte tenu de l’exaspération des riverains et des usagers Bucois, des nuisances et de la dangerosité de cet axe, et de l’absence de perspectives d’une solution de déviation effective de la part du Département depuis plus de trente ans, la Municipalité, sur notre pression, demande à Monsieur le Préfet que soient mises en oeuvre de toute urgence les mesures suivantes :

mise en place de deux feux tricolores au droit du n°993 rue Louis Blériot et au carrefour entre la RD 938 et le CV2 au pied des Arcades pour sécuriser les traversées piétonnes ;

création d’une zone 30 en centre village sur la partie réaménagée dans le cadre des deux premières tranches de travaux de requalification de la rue Louis Blériot ;

mise en place de radars automatiques dans chaque sens de circulation, afin que soit sanctionné le non respect de la limitation de vitesse ;

• interdiction de circulation des poids lourds de plus de 30 tonnes, tonnage suffisant pour la desserte locale ;

• interdiction de circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes de 22h à 7h.

Nous oeuvrerons pour que soient mises en oeuvre ces mesures d’urgence. Nous n’abandonnerons pas, nous ne nous résignerons pas. Nous resterons dans l’action pour faire valoir les droits au confort de vie des Bucois, tout particulièrement des riverains.

Nous avons besoin du soutien de toute la population que nous appelons à se mobiliser au-delà des ambitions, voire des convoitises politiques des uns ou des autres.

 

 

 

 

Imprimer Courriel