Espaces naturels

L'ONF sécurise la forêt domaniale
de Versailles

L’Office national des forêts procède à partir de cette semaine à des opérations de coupe dans la forêt domaniale de Versailles, sur la parcelle 63b située à Buc et aux abords du quartier du Haut Buc.

La forêt domaniale de Versailles est en effet gérée par l’Office national des forêts (ONF) qui respecte un document de gestion durable de la forêt, établi pour la période 2009-2028. Ce document a pour principal objectif de conserver l’identité des paysages et d'accueillir le public grâce à un réseau d’allées, en bordure des plans d’eau et des mares.

La sécurisation de ces allées est donc primordiale. L’ONF sécurise, améliore et renouvelle la forêt de Versailles en opérant régulièrement des coupes de plusieurs natures. L’intervention qui démarre cette semaine à Buc vise à sécuriser l’espace forestier en enlevant tous les arbres dépérissant et dangereux se situant aux abords des chemins de promenade et des habitations du quartier du Haut Buc.

Elle vise également à apporter la lumière nécessaire aux peuplements et à l’implantation naturelle de semis assurant la régénération de la forêt.

Parcelle Buc coupe ONF


Cette intervention qui durera plusieurs mois va générer quelques nuisances pour les riverains et les zones de coupe seront interdites d’accès. Ces quelques désagréments permettront de retrouver une forêt régénérée et sécurisé où il fait bon se promener.

 

FORETS

La commune de Buc (800ha) comprend 349 Ha d’espaces boisés publics dont 320 gérés par l’Office National des Forêts (ONF). Ces espaces boisés font partis de la forêt domaniale de Versailles. Sa gestion est établie selon un "aménagement forestier", document de gestion durable de la forêt, établi pour la période 2009-2028.
foret chevreuil4
A Buc, la forêt est traversée par la Bièvre (affluent de la Seine). Elle est riche en mares et milieux humides, abritant une grande diversité biologique. Elle est essentiellement composée de chênes (45%), de châtaigniers (30%), mais aussi d'hêtres (7%), de frênes (5%), d'autres feuillus (6%) et de pins (3%).
 
Très fréquentée, la forêt comporte de multiples enjeux que les forestiers prennent en compte dans leur gestion:
  • conservation de l’identité des paysages
  • accueil du public grâce à un réseau d’allées, en bordure des plans d’eau et des mares
  • programmation d'exploitations chaque année afin de rajeunir, renouveler et éclaircir les peuplements.

Régulièrement l'ONF prévoit des campagnes de coupe de regénération de la forêt, par parcelle sur la commune:
 
champignons
 
Afin de respecter au mieux ces espaces et d'être informer des règles à respecter en forêt, une charte des promeneurs a été crée par l'ONF. Elle est disponible dans son intégralité ("j'aime la foret" ONF) à l'accueil de la mairie ou en cliquant sur l'image ci-dessous :
charte ONF rdt
Pour un page à page cliquer sur les images suivantes :
Les déchets - les feux - les cueillettes - les chantiers - les vehicules - les VTT - les cavaliers
 1 2 3 4 5 6 7

le bois mort - la chasse - les animaux - les tas de bois - la faune sauvage - promeneurs - bien-être
8 9 10 11 12 13 14
 

ATTENTION !!

Régulièrement, des battues aux sangliers ont lieux en début d'année (janvier - fevrier) en forêt domaniale de Versailles. Consultez les dates programmées sur le site de l'ONF:
http://www.onf.fr/chasse

Pour plus d'informations:
onf

Imprimer Courriel

Etang de la Geneste et la Bièvre

LA BIEVRE est une rivière qui prend source à Guyancourt, traverse Buc et finit son cours dans la Seine, à Paris. Le SIAVB (Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Vallée de la Bièvre) est un Syndicat Mixte créé par un arrêté du Préfet de Seine et Oise le 27/12/1945, auquel la commune de Buc est adhérente.  Le SIAVB gère la Bièvre de Buc à Wissous, sur un parcours de 18 km correspondant à un bassin versant de 120 km².

heron bievre

Par le biais des techniques les plus récentes, le SIAVB mène une politique qui vise une gestion durable de la rivière que ce soit en matière
-  de gestion des crues,
-  de l’amélioration de la qualité de l’eau (en préservant le milieu, maitrisant les rejets d'eaux usées, restaurant les ouvrages hydrauliques et s'impliquant dans les questions d'urbanisme) 
-  et d’entretien de la rivière.

Malgré la mise en place de Phyt’eau Bièvre en 2009, la qualité physico-chimique est encore altérée par la présence d’herbicide dans l’eau de surface, l'activité économique et les branchements non appropriés des particuliers. Différentes études sont en cours pour affiner les origines des pollutions et leurs traitements possibles.

etang  peche interdite 2

Les ETANGS de la GENESTE ont été construits pour canaliser les eaux de la Bièvre. Il mesure 630 mètres de longueur pour 130 de largeur, et couvre une surface approximative de 5,5 hectares (55.000 m²). Il est alimenté par la Bièvre qui  traverse ces étangs.

A noter que les étangs ne sont plus sous l'autorité de l'AAPPMA (Association Agréée de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques) de la vallée de la Bièvre, mais de l'ONF (Office National de Forêt). Il est désormais interdit de pêcher les poissons de l'étang, qui comporte notamment des carpes, brochets et sandres...

Pour plus d'informations :
 siavb   onf   
 

Imprimer Courriel

Espace naturel du pré-Clos

Acquisition de la parcelle ZB410 le 19/12/19, pour l'aménagement du site en espace paysager public

La parcelle ZB410, d’une superficie de 110 444 m², située au Pré Clos a été acquis par la commune le 19 décembre 2019, auprès du Ministre de la Défense après de longues années de négociation. Cette parcelle, située au sud de la commune, fait partie maintenant d’un espace naturel de 185 000 m², dont la commune est propriétaire.

znieff pre clos0
Le site de l'étang du Pré-Clos actuellement

Plusieurs espaces se distinguent:
• Une zone humide boisée, un étang dit du « Pré Clos », des rigoles (de Guyancourt, de l’INRA), une partie de l’étang dit du « Trou salé » et une digue, en aval de l’étang du Pré Clos
• Un espace forestier composée de taillis, futaies (chênes, frênes, érables et fruitiers)
• Une zone arbustive au Sud Est de 4 hectares environ
• Une prairie plus sèche
• Des bâtiments (banc d’essai de moteurs d’avion datant des années 30)

Dans le cadre de sa politique environnementale et avec le souhait de restaurer écologiquement le site, la commune va réaliser un espace paysager au profit des habitants de son territoire, par un aménagement et une restauration hydraulique (projet soutenu par le SIAVB)

Ainsi, par le biais d'un bail, le SIAVB s’engage à assurer pour le compte de la Commune:
- La préservation et la mise en valeur de la zone humide existante
- L’entretien du lit majeur, des rigoles, des ouvrages de franchissement, ainsi que des rives et des berges de l’étang,
- Le bon écoulement des eaux et leur qualité
- La démolition, la dépollution des anciens bancs d’essais dit bans Baudoin et à la dépollution pyrotechnique du terrain
- La réhabilitation de l’étang, du barrage et de tout ouvrage hydraulique concourant à la protection contre les inondations (leur remise en état permettrait un gain d’une capacité de stockage de 40 000m3).

A l'issu des travaux de restauration, le site sera ouvert au public.

Imprimer Courriel