Nota : Ce texte a été rédigé comme tribune dans la « Lettre du Maire » qui devait paraître en décembre. Le sujet de cette dernière était la refonte des tarifs des activités para-scolaires et péri-scolaires. Compte tenu de la réaction vive d’un certain nombre de parents d’élèves, l’application des nouveaux tarifs a été reportée à une date ultérieure et la lettre du maire a été annulée. Nous avons donc décidé de publier ce texte sur notre site.

 

 Aujourd’hui est un grand jour ! La décision est prise de lancer la révision du PLU

Ce sera le premier grand projet permettant de mettre à profit la démocratie locale que nous venons de mettre en œuvre dans la commune.

En tant qu’adjoint en charge de ce sujet, je suis chargé d’organiser les réunions publiques, de faire participer les conseils de quartiers, les principales associations de riverains ainsi que les habitants.

 

 

Dessiner notre ville sur les 15 ans qui viennent est un projet qui va mobiliser toutes les énergies et qui va nous permettre de définir tous ensemble les orientations que nous souhaitons donner à l’urbanisme et à l’évolution de notre commune.

Réunions publiques, conseils de quartiers, ateliers citoyens, appel par tirage au sort sur les listes électorales de citoyens qui vont s’engager au côté des élus, de l’urbaniste retenu pour apporter idées et une compétence que nous n’avons pas au sein du conseil municipal : voilà autant de moyens que je me réjouis de mettre en œuvre pour l’exemple même d’un projet citoyen.

 

La vision du maire, les contraintes externes qui nous sont imposées et la méthode de travail participatif sont rapidement présentées à nos concitoyens lors d’une première réunion ainsi que sur le site de la mairie et entraînent un engouement citoyen.

 

Les ateliers citoyens et différentes réunions de travail permettent de couvrir tous les aspects liés à l’évolution de notre commune (urbanisme, transports, énergie, développement durable, services publics, commerces, entreprises…) et des propositions originales fleurissent çà et là.

 

Les habitants engagés dans ce processus participatif présentent et expliquent eux-mêmes les diverses propositions qui sont débattues lors des réunions publiques et sur l’espace participatif mis en place par la mairie.

Les conseils de quartiers ont organisé de leur côté des réunions citoyennes et ont rassemblé des propositions qui viennent compléter et enrichir le projet.

 

Les résultats vont au-delà de nos espérances et nous avons bien fait de démarrer ce processus dès la décision prise par le conseil municipal de réviser le PLU et qui va prendre un peu plus de 12 mois.

Certaines communes voisines, en phase de réflexion sur le PLU, regardent avec intérêt notre démarche pour se l’approprier également. Cela créé une opportunité de renforcer des collaborations intercommunales.

 

 

7h00, mon réveil sonne et me tire de cette description onirique qui est bien loin de la réalité du projet de révision de PLU que nous vivons à Buc. Je ne suis pas l’adjoint en charge de ce domaine mais conseiller municipal dans l’opposition et sans réel moyen d’influencer notre manière de travailler.

Demain peut-être …

 

prenez vos rêves pour des réalités

Imprimer Courriel

La Commune, le Conseil Municipal tout comme le groupe d’action municipale Notre Village ont rendu hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier.

Sans oublier le devoir de mémoire, la démocratie locale a ensuite repris ses droits - ce qui est sans doute la meilleure façon de résister au terrorisme – à travers les réunions du conseil municipal ou des commissions.

Le budget 2016 de notre Commune est aujourd’hui à l’ordre du jour.

Nous avons eu ainsi le plaisir de découvrir, lors du débat d’orientation budgétaire,  que le Maire avait – enfin ! – pris en compte la nécessaire réduction des dépenses municipales.

Mais que de temps perdu !

Depuis la révision générale des politiques publiques (RGPP) initialisée dès 2007, puis l’annonce de la baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) qui s’est traduite par une diminution depuis 2013 des subventions perçues par Buc nous savions, qu’à l’instar de toutes les communes, Buc se devait de participer à l’effort de redressement des comptes publics.

Pourquoi l’équipe municipale a-t-elle attendu aussi longtemps pour prendre en compte cette baisse dans notre budget ?

Refus de voir la réalité en face ? Manque d’anticipation ? ...

Il est certain que le choc aurait été moins rude et les efforts moins importants si cela avait été pris en compte dès 2014.

Mieux vaut tard que jamais : maintenant il nous faut être vigilants pour savoir quelles réductions vont être faites et de quelle manière, sans augmenter les impôts ni diminuer les services apportés aux Bucois comme cela nous a été annoncé.

Quels choix budgétaires pour 2016 et les années suivantes ?

  • Quelles seront les priorités ?
  • La baisse se fera-t-elle sous forme d’un “coup de rabot” ou bien de manière plus sélective ?
  • Quel sera l’impact sur la politique culturelle ?
  • Faut-il déployer plus de 20 caméras de vidéosurveillance supplémentaires alors que l’on a du mal à mesurer les résultats des 18 premières ?
  • Allons-nous avoir une approche budgétaire pluriannuelle ?

Autant de questions sans réponse au moment où nous écrivons ces lignes.

Le groupe d’action municipale Notre Village, qui s’est toujours opposé depuis le début de la mandature aux choix budgétaires proposés  parce qu’ils présentaient des dépenses perpétuellement à la hausse, sera vigilant sur ce sujet.

Prenez connaissance de l’intégralité de notre tribune et de nos propositions sur notre site

www.buc-notre-village.fr

La Commune, le Conseil Municipal tout comme le groupe d’action municipale Notre Village ont rendu hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier.

Sans oublier le devoir de mémoire, la démocratie locale a ensuite repris ses droits - ce qui est sans doute la meilleure façon de résister au terrorisme – à travers les réunions du conseil municipal ou des commissions.

Le budget 2016 de notre Commune est aujourd’hui à l’ordre du jour.

Nous avons eu ainsi le plaisir de découvrir, lors du débat d’orientation budgétaire,  que le Maire avait – enfin ! – pris en compte la nécessaire réduction des dépenses municipales.

Mais que de temps perdu !

Depuis la révision générale des politiques publiques (RGPP) initialisée dès 2007, puis l’annonce de la baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) qui s’est traduite par une diminution depuis 2013 des subventions perçues par Buc nous savions, qu’à l’instar de toutes les communes, Buc se devait de participer à l’effort de redressement des comptes publics.

Pourquoi l’équipe municipale a-t-elle attendu aussi longtemps pour prendre en compte cette baisse dans notre budget ?

Refus de voir la réalité en face ? Manque d’anticipation ? ...

Il est certain que le choc aurait été moins rude et les efforts moins importants si cela avait été pris en compte dès 2014.

Mieux vaut tard que jamais : maintenant il nous faut être vigilants pour savoir quelles réductions vont être faites et de quelle manière, sans augmenter les impôts ni diminuer les services apportés aux Bucois comme cela nous a été annoncé.

Quels choix budgétaires pour 2016 et les années suivantes ?

  • Quelles seront les priorités ?
  • La baisse se fera-t-elle sous forme d’un “coup de rabot” ou bien de manière plus sélective ?
  • Quel sera l’impact sur la politique culturelle ?
  • Faut-il déployer plus de 20 caméras de vidéosurveillance supplémentaires alors que l’on a du mal à mesurer les résultats des 18 premières ?
  • Allons-nous avoir une approche budgétaire pluriannuelle ?

Autant de questions sans réponse au moment où nous écrivons ces lignes.

Le groupe d’action municipale Notre Village, qui s’est toujours opposé depuis le début de la mandature aux choix budgétaires proposés  parce qu’ils présentaient des dépenses perpétuellement à la hausse, sera vigilant sur ce sujet.

Prenez connaissance de l’intégralité de notre tribune et de nos propositions sur notre site

www.buc-notre-village.fr

Imprimer Courriel

Démocratie locale, démocratie de proximité ou démocratie participative : des notions complémentaires.



C’est d’abord et avant tout un état d’esprit et une pratique de tous les jours.



Qu’en est-il pour Buc, quel constat peut-on faire aujourd’hui ?

Quelles sont les possibilités offertes aux communes ?

Quelle est la vision du groupe d’action municipale Notre Village ?

Quelles sont nos propositions pour associer plus complètement les Bucoises et les Bucois ?



Lisez l’intégralité de notre tribune sur notre site

www.buc-notre-village.fr

Imprimer Courriel

Quelle politique culturelle pour Buc ?

La vie culturelle à Buc est riche et variée et nous rassemble au fil des mois sur ses différents événements.

Le programme culturel 2016 va néanmoins se trouver impacté par la baisse du budget alloué à la culture rendue nécessaire par la réduction des dépenses.

Que va-t-on faire :

Supprimer certains spectacles qui coûtent trop cher ?Diminuer la qualité de certains spectacles ?Réduire le nombre de spectacles ?Augmenter les prix des places ?

Des choix vont devoir être faits, des solutions nouvelles vont devoir être trouvées pour faire toujours mieux à moindre coût !

Nous pensons que c’est l’occasion de faire un bilan sur la question de la vie culturelle de notre commune

Voici quelques interrogations :

Souhaitons-nous recevoir des spectacles avec des “têtes d’affiches” - Gaspard Proust, Jean-Marie Bigard, Jean-François Zygel - que l’on peut voir à Paris et dont le coût est nécessairement élevé même si les cachets sont négociés ?Faut-il dépenser de l’argent pour une soirée de “lancement” de la saison culturelle ?Pouvons-nous maintenir l’opéra à Buc ?Souhaitons-nous donner plus de place aux spectacles réalisés par des Bucois ?Faut-il conserver le festival de la BD dans son format actuel ?Pour les spectacles, quelle part pour le théâtre, les expositions, les activités variées ?Une programmation avec des communes voisines peut-elle être envisagée ?

Autant de questions dont les réponses permettront d’orienter la politique culturelle future.

Posons-nous les bonnes questions, identifions les attentes des Bucois et définissons ainsi la politique culturelle que nous désirons avoir.

Afin de présenter à la commission culture et vie associative des propositions argumentées et représentatives, le groupe Notre Village lance une concertation publique.

Avec le questionnaire que nous vous proposerons, exprimez-vous pour nous dire ce que vous aimez aujourd’hui, ce que vous souhaiteriez modifier et faites-nous part de vos suggestions.

Nous en ferons une synthèse qui sera publiée sur notre site et en tirerons les propositions que nous présenterons à la commission culture.

Notre conception de la démocratie locale c’est de vous permettre de vous exprimer, d’indiquer les évolutions que vous souhaitez voir mises en œuvre et de connaître à la fois les résultats de ces enquêtes et les actions qui s’en suivent.

Soyez nombreux à participer et à donner votre avis !

Vous retrouverez cette enquête sur notre site : www.buc-notre-village.fr

Imprimer Courriel

Nous avions écrit nos vœux de l’an dernier au lendemain des attentats qui avaient été perpétrés dans les premiers jours de janvier 2015, en espérant ne plus revoir cela.

Force est de constater malheureusement que l’année 2015 s’est terminée sur un épisode encore plus tragique par son ampleur et montrant que chaque Française et chaque Français peuvent être touchés.

Nous ne pouvons que souhaiter encore plus de tolérance, de respect de l’autre et de bienveillance et vivre en affichant bien haut les valeurs républicaines.

Ainsi, la solidarité, l’écoute de l’autre ou la recherche du mieux-vivre ensemble, que ce soit au travers d’un engagement associatif ou cultuel, d’actions individuelles ou de la démocratie locale doivent être le fil rouge qui guide nos actions.

2016, année de transition pour Buc ?

En ce qui concerne Buc, 2016 sera sans doute une année de transition, avec la prise en compte des restrictions budgétaires qui, si elles se pérennisent, risquent d’impacter la vie des Bucoises et des Bucois : hausse des taxes et diminution des services.

C’est une année pendant laquelle nous devrons réfléchir « hors du cadre actuel » : bien identifier les priorités et les attentes des Bucois, savoir prendre en compte de manière lucide l’environnement de VGP (Versailles Grand Parc) dans lequel la voix de Buc, seule, a une influence plus que limitée et ainsi, définir nos priorités.

Les opportunités sont nombreuses et importantes pour maîtriser l’évolution et l’avenir de Buc :

  • Révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui orientera l’évolution de l’urbanisme à Buc,
  • Projet d’aménagement et d’évolution du Fort de Buc,
  • Aménagement de l’entrée de Buc depuis Versailles,
  • Evolution de l’action culturelle prenant en compte les coupes budgétaires,
  • ..

Des réflexions partielles et une absence de vision globale constituent un risque qu’il faut éviter à tout prix.

2016 : concertation et réflexion

Ainsi, en 2016, le groupe d’action municipale Notre Village sera présent sur tous ces fronts et sollicitera les associations et les habitants de manière à alimenter, grâce à vos propositions, les projets qui seront mis en avant.

Soyez nombreux à vous exprimer !

En attendant, les conseillers municipaux et le groupe Notre Village dans son ensemble vous souhaitent, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, une très bonne et heureuse année 2016.

Retrouvez-nous et échangez avec le groupe Notre Village sur www.buc-notre-village.fr

Imprimer Courriel